Aller au contenu principal

Renforcement d'interconnexion du Gaz en Afrique de l'Ouest, le Togo prend part à cette mobilisation

Publié le : 06 déc 2018
18ème réunion à Accra au Ghana ce vendredi 30 novembre, du Comité des Ministres du Projet du Gazoduc de l'Afrique de l'Ouest

18ème réunion à Accra au Ghana ce vendredi 30 novembre, du Comité des Ministres du Projet du Gazoduc de l'Afrique de l'Ouest


18ème réunion à Accra au Ghana, du Comité des Ministres du Projet du Gazoduc de l'Afrique de l'Ouest, le Ministre Dèdèriwè ABLY-BIDAMON, en charge de l'Énergie du Togo, prend une part active.

Arrivé hier en fin d'après midi, le Ministre des Mines et de l'Énergie participe ce vendredi 30 novembre aux côtés de ses homologues du Bénin, du Ghana et du Nigeria à la réunion du comité des Ministres du Projet du Gazoduc de l'Afrique de l'Ouest.  

Six points sont inscrits à l'ordre du jour notamment le point sur la livraison du gaz, le règlement de la dette de la VRA, la situation du Projet d'interconnexion , la présentation du rapport relatif au tarif et à la régulation, statuer sur les questions relatives au tarif de la 3ème période tarifaire qui va de janvier 2019 à décembre 2023 et la passation de la présidence du Comité des Ministres du Projet du Gazoduc de l'Afrique au Ministre togolais des Mines et de l'Énergie pour un mandat de 12 mois.

Les principaux défis du mandat du Togo seront entre autres la protection des installations du Gazoduc dans la mer et surtout peser de tout le poids pour faire aboutir les négociations avec WAPCo sur les tarifs du transport du gaz naturel ce qui permettra aux États d'augmenter les volumes des importations a indiqué le Ministre Marc Ably-Bidamon.

L'objectif initial du Projet du Gazoduc de l'Afrique de l'Ouest est d'amener du gaz naturel du Nigéria pour alimenter le Bénin, le Ghana et le Togo pour la production de l'électricité et pour d'autres besoins industriels.

Aujourd'hui avec la découverte du gaz naturel par le Ghana, des discussions sont en cours pour une réforme. Cette nouvelle donne va permettre au Ghana d'injecter son gaz naturel dans le projet. La session plénière est prévue cet après midi à 15h.

En marge de cette rencontre, le Ministre Bidamon et son homologue du Bénin ont eu une séance de travail avec leur homologue du Ghana en présence du Commissaire Énergie et Mines de la CEDEAO et le DG de l'AGAO. Les discussions ont porté sur les dispositions urgentes à prendre pour mettre en oeuvre les instructions des Chefs d'État du Bénin et du Togo relatives aux réformes de la CEB. Il s'agit en claire du transfert de l'importation de l'électricité à la CEET et à la SBEE avec une garantie souveraine des États respectifs.

A l'issue de la rencontre, un consensus de principe a été trouvé entre les différentes parties. Les ministres du Bénin et du Togo ont convenus d'envoyer dès la semaine prochaine une mission composée des responsables de la CEB, de la CEET et la SBEE pour des discussions approfondies avec les responsables des la VRA, de l'ECG et d'AGRICO.

Le Ministre ghanéen très réceptif à salué cette démarche qui vise à  renforcer leur coopération énergétique basée sur le respect des engagements.

Cellule de Communication du Ministère des Mines et de l'Énergie

 

Top