Aller au contenu principal

le Ministre Ably-Bidamon accorde une interview télévisée à l’équipe de «Sustainable ENERGY FOR ALL » ce mercredi 15 mai 2019

Publié le : 17 mai 2019
le Ministre Ably-Bidamon dans une interview télévisée qu'il a accordée à l’équipe de «Sustainable ENERGY FOR ALL » en complicité avec un des médias internationaux.

Intéressées par les avancées tangibles dans tous les secteurs en général et celui des énergies en particulier, les grandes sociétés des énergies d’Europe, dont « Sustainable ENERGY FOR ALL », s'interrogent sur la vision du Togo dans ce secteur. Le Ministre Marc Ably-Bidamon en charge des énergies a accepté le rendez-vous du mercredi 15 mai 2019 afin d'échanger  avec cette société venue d’Europe.

 

C'est pour mieux comprendre les estampilles du Gouvernement Togolais dans le secteur des énergies que la société a diligenté une équipe pour venir s’entretenir avec le Ministre Togolais des Mines et des Énergies, Marc Ably-Bidamon. Ces sociétés du monde des énergies n’arrêtent pas de prêter une oreille attentive aux expériences du Togo au cours des forums et rencontres internationaux.

«L'énergie n'est plus un luxe, plutôt une nécessité. C’est une urgence pour les Gouvernants d’en tenir compte dans la panoplie de la politique de développement et c’est ce que le Chef de l’État Faure Essozimna Gnassingbé nous recommande afin de  satisfaire nos populations». C’est par cette phrase que le Ministre Ably Bidamon a introduit son interview.

L’intérêt de cette interview télévisée disait Hadley Taylor, cheffe de l’équipe, est de montrer la capacité du Gouvernement Togolais en ce qui concerne l’énergie par ses avancées notoires et des mesures qu’il entreprend pour atteindre la vision définie dans la stratégie d’électrification. Le Togo est un petit pays mais une des références dans l’engagement à disposer des infrastructures modernes telles que les énergies renouvelables pour révolutionner son secteur des énergies. Puisque, a-t-elle ajouté, l’énergie est la source du développement.

Le Ministre a rappelé la vision du Chef de l’État en ce qui concerne le secteur des énergies qui est l’accès à l’électricité pour tous d’ici à l’horizon 2030.

Les infrastructures énergétiques, le défi du Gouvernement Togolais dans le secteur, les acteurs du domaine, leurs attributions et contributions, l’implication du secteur privé, les différents projets et initiatives du Gouvernement notamment le projet présidentiel cizo (le chèque cizo), l'usage des énergies renouvelables notamment les mini-réseaux et les technologies hors réseau, la stratégie d'électrification du Togo et l’engagement du Chef de l’Etat ont été des points saillants de cette interview.

Le Ministre Ably-Bidamon dit ne pas être étonné des avancées du secteur. Il a souligné en outre le pragmatisme du Président de la République, son engagement et son implication personnelle  dans le processus de la révolution énergétique du Togo.

En matière de production, le Togo dispose d’une puissance énergétique de 168 MW essentiellement composée de générateurs thermiques. Le réseau de transport est en bon état. La mise en service de la ligne 330 kilovolts vient améliorer les capacités de transport. Le chantier qui reste à réaliser est  celui de la construction de la ligne 161KV qui relie Kara-Mango-Dapaong.

En dépit de cette puissance, l’énergie est insuffisante pour couvrir les besoins du Togo ce qui explique l’importation d’énergie depuis le Ghana et le Nigéria. Ainsi, a laissé entendre le Ministre, le défi majeur du Gouvernement Togolais est de pouvoir atteindre l’indépendance énergétique d’ici à l’horizon 2030 et réduire la part thermique dans la production, en promouvant les énergies renouvelables conformément au Plan National de Développement (PND) qui a été lancé le 4 Mars dernier par le Chef de l’Etat Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE.

Le Ministre a poursuivi son interview en indiquant que l’électrification hors réseau occupe une place prépondérante. En effet, plus de 50% des ménages togolais seront électrifiés par cette technologie. Cette dernière est essentiellement basée sur les mini-réseaux et les kits individuels. Il sera construit plus de 300 mini-grids et déployé plus de 550.000 Kits individuels. Vous comprenez donc l’importance de cette technologie qui va révolutionner sensiblement le secteur des énergies au Togo ; a souligné le Ministre.

Concernant le “Chèque Cizo”, le Ministre Ably-Bidamon dit que cette initiative trouve sa raison d’être dans le pragmatisme de la politique sociétale du Chef de l’État. Ainsi, explique-t-il que des études socio-économiques réalisées dans le cadre de divers projets  d’électrification rurale ont montré qu’une frange de population (40% à titre estimatif) éprouverait  des difficultés à payer les services énergétiques. Fort de ce constat, et dans le souci d’accompagner les ménages ruraux pour l’accès à l’électricité et conformément à sa politique de développement, le Chef de l’État a décidé de prendre cette mesure. Trois entités entrent en jeu dans cette initiative, notamment le ménage bénéficiaire ciblé par l'étude signe un contrat avec le distributeur de kit ou le fournisseur. Le distributeur de kits envoie à son tour l’information à la société de téléphonie mobile qui crédite le compte du ménage. Ce dernier transfère le crédit au distributeur  pour payer le service de l’électricité.

“Le principal handicap dans l’accès à l’électricité est le financement des investissements. Et pour  lever cet obstacle, il faut avoir recours aux secteurs privés en mettant en place des mesures idoines notamment une volonté politique, une vision qui doit être claire, une stratégie d’électrification assez cohérente et un cadre législatif et réglementaire qui incite le secteur privé à venir investir. Voilà ainsi résumés les efforts du Gouvernement Togolais sous l’égide du Président de la République, dans la marche inlassable vers la révolution énergétique du Togo.

Le Togo donc exhorte les autres pays à en faire autant, conclut le Ministre en charge des énergies Ably-Bidamon.

Top