Aller au contenu principal

Fourniture durable de gaz dans la sous-région, un sujet qui préoccupe les Etats-parties du projet Gazoduc dont le Togo.

Publié le : 27 sep 2019
Fourniture durable de gaz dans la sous-région, un sujet qui préoccupe les Etats-parties du projet Gazoduc dont le Togo.

Organisée par les pays membres de la Société du Gazoduc de l'Afrique de l'Ouest (WAPCo) dont le président du comité est le Ministre Togolais en charge des Énergies, cette rencontre de deux jours à pour principal objectif de revisiter la loi et les règlements régissant cette société en vue de les amender.

 

Solidarité autour d'une fourniture durable de gaz pour la sécurité énergétique de la sous-région, c'est le thème autour duquel s'est ouvert ce jeudi, 26 Septembre 2019 à Lomé, un atelier sous-régional.

Organisée par les pays membres de la Société du Gazoduc de l'Afrique de l'Ouest (WAPCo) dont le président du comité est le Ministre Togolais en charge des Énergies, cette rencontre de deux jours à pour principal objectif de revisiter la loi et les règlements régissant cette société en vue de les amender.

À l'ouverture des travaux,  le Directeur général de l'Autorité du Gazoduc de l'Afrique de l'ouest, Débo K. Barandao a souligné l'importance de cette rencontre. Selon lui, il s'agit de poser de nouveaux jalons pour consolider les actions de WAPCo et harmoniser les points de vue des experts sur des amendements.

Le Directeur général de la société WAPCo, Grégory A. Germani, s'est réjoui de la disponibilité des pays membres et a encouragé les uns et les autres à s'y mettre pour renforcer la coopération entre les Etats-parties afin de faire fonctionner d'une manière durable le projet Gazoduc.

Le Ministre des Mines et des Énergies, Marc Ably-Bidamon, Président du Comité des Ministres du Gazoduc de l'Afrique de l'Ouest, ouvrant cet atelier, a retracé sommairement le parcours de cette synergie et s'est rejoui des résultats positifs qui ont impacté considérablement les pays membres.

Et comme avantage pour le Togo, le Ministre a souligné que _l'accroissement significatif des volumes de gaz livrés dans le Gao a permis de faire tourner la principale centrale thermique de 100MW à pleine capacité au gaz naturel; ce qui prouve que le Togo croit  davantage à la stabilité et à l'indépendance de l'Energie_

Le Ministre Ably-Bidamon pour finir, a exhorté les participants composés d'experts, de parlementaires, venus du Bénin, du Ghana, du Nigéria et du Togo (États-parties) à une hauteur de réflexion pour la bonne marche du projet GOA et de la société WAPCo.

Top