Aller au contenu principal

Quête de l’indépendance énergétique, le Togo continue les efforts

Publié le : 29 nov 2019
Quête de l’indépendance énergétique, le Togo continue les efforts

Le Ministre des Mines et des Energies Marc Dèdèriwè Ably-bidamon, représentant le gouvernement, a procédé ce mardi 26 Novembre 2019, au cabinet du ministère, à la signature de la Convention de Concession pour la conception, le financement, la construction, la mise en service, l’exploitation, la maintenance et le transfert en fin de concession de la centrale solaire photovoltaïque de 50 MWc par la société AMEA POWER, représentée par son Président du Conseil d’Administration.

Cette cérémonie de signature a eu lieu d’une part, entre le Ministre des Mines et des Energies et le Président du Conseil d’Administration de la Société AMEA POWER, Monsieur Hussain Jasim Naser Mohamed Alnowais, et d’autre part entre la CEET, représentée par son Directeur Général, Monsieur Mawusi Kakatsi et la société AMEA POWER, en ce qui concerne l’achat de l’énergie.

Ce projet de construction d’une centrale solaire photovoltaïque de 50 MWc va être  réalisé en deux phases. Une première phase de 30 MWc sera mise en service à la mi 2020 et une seconde phase de 20 MWc, suivra 12 mois après.
La première phase du projet (30 MWc) est estimée à 36 millions de dollars soit environ vingt et un milliards de FCFA, financé par le Fonds d’Abu Dhabi pour le Développement (ADFD) et la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et le privé.
L’Agence Togolaise d’Electrification Rurale et des Energies Renouvelables (AT2ER) étant le Maitre d’Ouvrage Délégué, son Directeur général, M. Bolidja Tiem, dans une entrevue a laissé entendre que la mise en service de la centrale contribuera à réduire la dépendance énergétique du Togo vis à vis de l’extérieur tout en faisant la promotion des énergies renouvelables.


Pour le Ministre des mines et des énergies, M.Marc Ably-Bidamon, la construction de cette centrale solaire s'inscrit dans la mise en œuvre du Plan National de Développement, notamment dans ses axes 2 et 3 et va contribuer à la réduction de la dépendance énergétique et des coûts de production de l'électricité au Togo. Pour lui, Cette centrale apportera une amélioration de la qualité de l’approvisionnement de l’énergie électrique sur le plan national d’une façon générale mais plus particulièrement dans la zone de Blitta. La mise en œuvre du projet permettra également de créer de nouveaux emplois et des activités génératrices de revenus pour la population a-t-il ajouté.


Soulignons que outre la qualité de l’énergie électrique, il est prévu des actions sociales pour améliorer la qualité de vie des populations de la zone du projet, notamment la construction de salles de classe et d’une maternité.

 

Top